NATHANAËLLE HERBELIN | Versions

In situ 30 novembre 2017 - 6 janvier 2018

Nathanaëlle Herbelin a grandi dans un petit village au centre d’Israël entre un père français et une mère israélienne, et c’est à Tel-Aviv qu’elle a appris la peinture, aux côtés d’artistes russes et ukrainiens arrivés sur place dans les années 1990. De ce territoire, elle conserve aujourd’hui encore le goût du désert, du silence et de la culture des bédouins du Néguev, ainsi qu’un lien étroit avec la nature. L’ensemble de son travail est sous-tendu par un contraste entre une grande tension et une certaine douceur. Et sa mélancolie n’exclut pas, ici et là, des traits d’humour et une certaine légèreté.

Anaël Pigeat

Communiqué de presse (PDF)

commissaire : Anaël Pigeat / Sophie Vigourous

Artistes

Oeuvres