FRANCISCO SOBRINO

1932 - 2014

1932 (Guadalajara, Espagne) – 2014 (Bernay, France)
A vécu et travaillé en France et en Espagne

 

Francisco Sobrino était un artiste espagnol pionnier de l’Op art et de l’art cinétique. Ses sculptures complexes explorent les limites de la perception visuelle, remettant en cause les notions traditionnelles de la dynamique de la forme dans l’art à travers le mouvement et les illusions d’optique. De nombreuses oeuvres en trois dimensions de Sobrino se déplacent et peuvent être manipulées par le spectateur. Il a également exploré les effets de la lumière, en se concentrant sur les réflexions, les qualités d’absorption, la transparence et les illusions d’optique créées par les ombres. « Utiliser des formes géométriques m’a permis de comprendre ce que je faisais, cela m’a aidé à dire les choses dans un langage clair », a-t-il dit une fois. « Je voulais créer une sorte d’alphabet de formes élémentaires et impersonnelles, avec lequel je pourrais construire des phrases. J’ai toujours le même désir : être clair. »Né en 1932 à Guadalajara, en Espagne, il a ensuite étudié à l’Escuela de Arte y Oficios de Madrid et à l’École nationale des beaux-arts de Buenos Aires avant de s’installer à Paris, où il a commencé sa carrière d’artiste et a passé une grande partie de sa vie. Sobrino a fait l’objet de nombreuses expositions personnelles tout au long de sa vie. Son travail fait partie de grandes collections de musées telles que la Tate Gallery de Londres, le Tel Aviv Museum, la Fondazione Peggy Guggenheim de Venise et le Museum of Fine Arts de Boston. Il est décédé le 11 mai 2014 à Paris, en France, à l’âge de 82 ans.