fr / eng

The Screening

Ariane Michel,

Ariane Michel
The Screening
2007
Performance & installation. 
Video DVCPro HD, stereo, 24'


The Screening” est une performance qui met en scène un film.

“Une nuit, dans une forêt. Hiboux, furets, renards... l’activité des bêtes  bat son plein, quand des rais de lumière percent l’obscurité : des humains approchent. Ils se rassemblent devant une grande surface blanche qui plongée dans le noir, s’anime.”
Ce synopsis est à la fois le résumé de ce qui apparaît sur l’écran, et celui de la soirée vécue.
Un public est effectivement guidé à la lampe-torche à travers une forêt. Invité à s’installer dans une clairière aménagée en “cinéma”, il y découvre un film nocturne qui commence à la manière d’une sorte de fiction animalière, mais propose peu à peu un trouble sur le moment vécu.  Au fur et à mesure qu’il se déroule, une continuité avec présent se profile, jusqu’à ce que des silhouettes humaines apparaissent sur l’écran: les gens ont alors l’impression qu’il s’agit d’eux-mêmes. 

Le film représente en effet la situation vécue, mais dans le point de vue de la nature environnante. C’est une mise en abyme; pas tout à fait un reflet, plutôt un miroir déformant : la réalité et sa temporalité sont légèrement tordues, étirées par le fond du bois. 

Ainsi le public se voit vu par des bêtes sauvages, et peut penser qu’elles sont là, tapies dans le noir. Ainsi, lorsqu’à la fin de la projection, les yeux d’un hibou regardant le public du film emplissent l’écran, un hibou réel apparaît justement derrière le groupe qui assiste à la performance... Le trouble peut alors prendre toute son ampleur. 

Une expérience qui, dans sa petite schizophrénie, offrait à la fois un écho au chamanisme et un jeu conscient avec un lieu, avec un film, et avec le monde sauvage.