fr / eng

negros y rojos, y azules...

Rometti Costales,

Julia Rometti & Victor Costales
Negros y rojos, y azules...
2013
3 dessins sur papier carbone, 1 tirage argentique,1 impression jet d’encre
64 x 43 cm, 21 x 15 cm, 31 x 20,5 cm


Negros y rojos, y azules... est associé au projet des Ediciones del Exotismo Ordinario Internacional Neotropical, fonctionnant sur la mise en relation et en fiction de documents concernant l’Amérique Latine : botanique / politique / économique / révolutionnaire / littéraire / géographique...
Ce projet mené depuis 2011, étudie les plantes d’intérieur endémiques de la région néotropicale, la situation géopolitique de son habitat originel, ses potentiels organisationnels et son autogestion. Negros y rojos, y azules... sont les trois couleurs qui définissent les hommes de la chanson contestataire cubaine de Silvio Rodríguez «Playa Girón», et sont aussi celles du papier carbone ordinaire. Le feuillage d’un groupe de Calathea se décline sur les monochromes de couleur de peau, d’idéologie et d’émotion. Les plantes peuvent apprendre aux hommes à s’agiter et vice versa. Mariátegui - fondateur du Parti Socialiste Péruvien - résiste dans les méandres d’une librairie d’occasion. Les palmiers à huile mènent une bataille épique sur les champs de la côte équatorienne. Les idéologies ne meurent pas, elles se cachent jusqu’au moment propice sous les feuilles d’une Calathea à Chiapas.